Format d’article

Surmonter le manque d’amour de Soi #4

9 commentaires

Ma grande soeur et moi étions petites, nous jouions dans l’espace jeux pour enfants d’un magasin. Un petit garçon s’est approché de nous, et tout sourire il a demandé à ma soeur comment elle s’appelait et si elle voulait jouer avec lui. J’étais juste à côté et je ne comprenais pas pourquoi il ne me regardait pas, il avait l’air gentil, je lui ai dit bonjour, et j’ai tenté de lui donner mon prénom.. Il s’est enfin tourné vers moi, et il m’a répondu : « toi, je t’ai pas sonné! ».

sad

C’était comme une giffle… ce petit garçon avait planté un petit coup de canif dans une blessure déjà bien à vif, ce n’était ni la première ni la dernière fois que je ressentais cette douleur.
J’ai souvent eu le sentiment d’être invisible à bien des yeux, et j’ai grandi en emportant ce sentiment de mise à l’écart, cette peur de susciter l’indifférence. Ce qui a pu créer de la jalousie, de la rivalité, le sentiment d’être de trop, ou pour le dire encore autrement, le sentiment de ne pas être digne d’amour et d’attention…

ignored

Etre ignoré, à jamais le pire sentiment..

Qui n’a jamais ressenti cette morsure? Combien de ces petites ou grandes blessures avons-nous cumulées?
Nous encaissons souvent en silence, ou avec irritation le coup porté en plein dans notre plexus (c’est ainsi que je me le figure…), touché en plein dans notre confiance en soi, ébranlé dans notre conviction d’être à notre place en ce monde.

Et alors, dans une quête insatiable, nous continuons à chercher chez les autres cette attention, cet amour, au lieu de nous l’apporter à nous même. N’est-ce pas là une des explications de notre monde de compétition et de rivalité?

Que signifie s’aimer soi-même au fond? Je comprends aujourd’hui que cela implique de s’apporter à soi une réelle attention. Et surtout de comprendre que la terre nous appartient et que nous sommes partout à notre place. La vérité c’est que nous ne sommes pas séparés du monde. Nous n’avons pas à nous battre puisque nous avons tous notre place. Voilà la première sagesse que j’ai reçue en plein coeur lors de mon voyage en Inde.

Ma conviction est qu’avec un peu plus d’amour de soi, notre monde serait bien plus paisible et solidaire. Pour créer la paix, nous devons regarder bien en face ce sentiment d’incomplétude et de rejet.

Alors aujourd’hui j’ai envie de m’adresser à la petite fille en moi, celle qui se sent si souvent de trop, celle qui essaie de se rendre agréable à l’autre, celle qui minaude pour plaire, ou celle qui se cache et essaie de se rendre invisible par peur, je lui dis : tu brilles par nature, tu es partout chez toi. Tu n’as rien à faire, juste Etre.

yourself

Aime toi et le reste suivra…

Namaste 🙂

Si vous souhaitez lire les 1er, 2e, et 3e volet de la série « Surmonter le manque d’amour de soi ».

J’ai reçu l’intuition que je devais traduire mes textes en anglais… ça me prend du templs mais je vais essayer en m’aidant d’internet (ouf!!).. Je suis désolée pour les fautes, toute aide est bienvenue ! 😉
I had the intuition that I had to translate my texts in English … it takes me some time but I will try with the help of internet (phew !!) .. I’m sorry for the mistakes, any help is welcome! 😉

How to overcome the lack of self-love #4

My older sister and I were small, we were playing in the children’s play area of ​​a store. A little boy came up to us with a big smile and he asked my sister what was her name, and if she wanted to play with him.  I was very close to them, and I do not understand why he was not looking at me, he seemed nice, I said hello, and I tried to give him my name .. He finally noticed me, and he said, « I’m not talking to you! ».

It was like a slap, I was stunned … I have not forgotten that day, that little boy planted a knife in an  open wound,it was neither the first one nor the last time when I felt this pain. This scar I could name it « Indifference » « Being Ignored ». I often had the feeling of being invisible to many eyes, and I grew up carrying around that feeling of abandonment. Which could create jealousy, rivalry, competition…Or the feeling of being unwanted, and finally, as if I did not deserve love and attention …

Who has not felt this injury? How many of those small or large wounds have we accumulated?

We frequently endure in silence this punch in our plexus (this is how I imagine it …), hit right on our self-confidence, shaken in our sense of being in our place in this world.

And then, in a insatiable quest, we continue to look outside this attention, this love, instead of bring it to ourselves. Is it finally an explanation of our world of competition?

What is the meaning of the words « love yourself »? We have to give attention to ourselves.  We must finally understand that the earth is ours and that we are all in our place. We do not have to fight because we are all welcome, we all have our place. The truth is that we are not separate from the world. That’s the first wisdom I received in the heart during my trip to India.

My belief is that with a little more of self-love, our world would be more peaceful and united. To create peace we must confront this feeling of emptiness and rejection.

So I want to speak to the little girl in me, the one who feels so often unwanted, one that tries to make himself agreeable to the other, one that simpering to please, or the one who hides and tries make himself invisible by fear, I said, « you shine by nature, you are everywhere at home. You have nothing to do, just Being. »

self-love

Namaste 🙂

Advertisements

Publié par

Jeune femme de 29 ans, curieuse de tout, portée par de multiples passions, je travaille dans l'humanitaire, pratique la photographie, compose des chansons, et adore lire et écouter de belles musiques. Internet addict, certains me définissent aussi comme une véritable geek ;-) Ce blog est le reflet d'une vie intérieure en recherche et renouvellement permanent. Grâce à lui j'espère insuffler à tous un peu de paix, de joie, et peut-être une façon de considérer nos vies autrement et initier quelques remises en questions!

9 Comments Join the Conversation

  1. C’est un gros travail en soi mais important de le faire .. car ignorer ces sentiments qui font mal serait encore plus désastreux pour sa propre estime

    Répondre

    • Comme tu dis.. et j’en sais quelque chose puisque je les ai ignorés plus ou moins consciemment pendant des années ! Guérir c’est regarder tout ça en face je crois, y apporter de l’attention, de l’amour.. et passer à autre chose 🙂

      Répondre

  2. j’ai eu aussi ce genre de réflexions ou bien on ne me regardait pas j’ai laissé tombé et j’ai cherché ailleurs là où on m’accueillait

    Répondre

    • Tu as raison… se respecter c’est aussi aller vers les personnes qui nous font du bien, et qui nous enrichissent. Mais le message de mon article est qu’on doit s’apporter aussi nous même cette attention, nous sommes les premiers responsables de notre bien-être ❤

      Répondre

  3. Quelle magnifique leçon, nous ne sommes pas séparés, à moins de continuer à le croire…
    Apprendre à s’aimer est la chose la plus difficile mais déjà, ne pas fuir les émotions douloureuses, quand elles se présentent mais les accueillir, sans jugement, pour qu’elles s’expriment et se dissolvent dans cette tendresse que nous donnons à l’enfant blessé, et cessent de nous couper de cet Amour immense qui a toujours été là…
    Merci, Minosoa, continue ton beau voyage

    Répondre

    • Tout à fait d’accord, et c’est justement le sujet d’un prochain article, les émotions 😉 Ah ça pour un voyage, c’est un sacré voyage !! Merci à toi pour ta présence toujours si bienveillante ❤

      Répondre

  4. Être ignoré par des gens qu’on ne connaît pas c’est une chose, mais quand les personnes que vous aimez viennent à vous ignorez (même sans faire exprès), là ça fait très mal. Et je crois que le pire, c’est bien quand elles ne le font pas exprès, puisque cela vient naturellement…

    Répondre

    • Tu as raison, quand un proche nous ignore, la morsure est d’autant plus vive.. mais je dois dire que personnellement, même un inconnu peut vraiment toucher où ça fait mal 😉 Mais c’est souvent quand ça réveille d’anciennes blessures !
      Quand ça arrive, d’autant plus avec un proche, je crois qu’il faut essayer d’exprimer son ressenti, en essayant d’éviter de juger l’autre. Car parfois on ne le fait simplement pas exprès… on est tous tellement pris dans cette quête d’attention, qu’on se fait du mal les uns les autres… c’est pourquoi il est important, selon moi, de faire se travail sur soi aussi.. pour guérir en profondeur ce manque, et en être moins affecté dans la vie de tous les jours 🙂 Je ne dis pas que c’est facile, mais j’ai pu observer que c’était plutôt efficace…

      Répondre

  5. Ton séjour en Inde apporte un sacré plus à ton « voyage » à toi 😉
    Merci encore de le partager avec nous 🙂
    Tes mots, ton parcours trouvent résonance en moi, même si je n’ai pas exactement la même perception. Ils viennent apporter une pierre supplémentaire pour paver mon chemin et boucher les trop nombreux « nids de poule » qui restent à combler 😉 🙂

    Répondre

Leave a Reply

Required fields are marked *.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s