Format d’article

Une chance sur un million

36 commentaires

Quand vous êtes à court d’inspiration, d’envie, d’énergie, passablement agacé, fatigué…que faites-vous? Dites-moi quel est votre remède « feel good »?

Parfois, il m’arrive de n’avoir le goût de rien. Alors quand vraiment je suis au bout du rouleau, j’ai un petit truc… je casse ma routine et je me glisse, seule, dans un cinéma d’art et essai (je trouve que ça s’y prête plus que dans un UGC mais bon ça marche aussi je suppose ! 😉 ). Je fais marcher mon intuition pour choisir un bon petit film et je savoure.

storie we tells 1

La première fois que j’ai fait cela, j’ai regardé « Stories we tell » de Sarah Polley (sur la photo) et ça m’a bouleversée. Un docufiction bien mené, sur les histoires de familles, sur ces non dits qui planent au-dessus d’un repas, sur les interprétations d’un même évènement aussi multiples qu’il y a de membres dans une famille. Un film sur le secret, le deuil, mais surtout le pardon.

C’était vrai, c’était sensible, ça m’a tant parlée, c’était…étrangement parfait et inattendu !

Hier, j’ai réitéré ma petite expérience. Car oui, pour moi c’est une expérience. Je n’ai jamais été friande du cinéma en solo, mais je réalise qu’il y a certains films qu’il est bon de regarder seul pour s’y plonger entièrement et en ressortir transformée. C’est un peu ma cinéthérapie dans un fauteuil, dans le noir, et avec une centaine d’inconnus autour mais ça fonctionne très bien ! 😉

the-lunchbox-3

« On peut parfois prendre le mauvais train mais arriver à la bonne gare » (citation récurante du film)

Hier, j’étais donc la confidente d’Ila et Saajan, deux habitants de Bombay, deux âmes solitaires au coeur tendre. J’ai ri (beaucoup) et j’ai pleuré (un peu) avec eux, en fait tout le long du film je me disais : « pourvu que ça dure encore longtemps c’est trop bon ! »

Il y a quand même un sacré défi dans ce film. Créer de l’alchimie entre deux personnages qui n’échangent que des billets, dont l’héroïne vie cloitrée entre 4 murs, pas facile! Quand on y réfléchit, le film ne repose que sur 3 personnages + une voisine dont on ne connaît que la voix, mais dont on ne peut se passer dès les premières minutes du film. Magique je vous dis !

La photographie est belle, le jeu d’acteur est vraiment juste, le tout est fait avec finesse…c’est romantique mais pas cliché, c’est tendre et amer, c’est plein d’humour mais avec la touche de drame qui fait nos vies. (en plus on voyage avec eux et on ressort avec une irrésistible envie de se faire un bon plat indien!)

Oui mais, pourquoi ce titre? Et bien parce que.. pour que ces deux âmes se rencontrent il fallait le fameux « meet cute » ou le coup de pouce du destin. Et dans ce film, le coup de pouce prend la forme d’une lunchbox livrée au mauvais endroit par les fameux dabbawallahs de Mumbai, dont une étude menée par Harvard a décrété qu’il n’y avait qu’une chance sur un million qu’elle soit livrée à la mauvaise adresse.

Le réalisateur du film le dit lui même : « Le récit parle autant de la façon dont le destin peut parfois mener nos vies, que de notre propre capacité à choisir de le faire évoluer« . La boucle est bouclée quand on pense au sujet de mon dernier article 😉

Le cinéma d’auteur indien a de beaux jours devant lui et the lunchbox n’a pas fini de faire parler !

La vie est ainsi faite, demandez et vous recevrez. J’ai demandé le signe, le coup de boost, l’inspiration dont j’avais tant besoin…et j’ai reçu ! Et pour cela je dis merci, aux acteurs talentueux, aux réalisateurs qui traitent de l’humain avec amour et finesse, et à la vie qui m’a permis de croiser indirectement leur route !

(on ne m’arrête pas en ce moment, pourvu que ça dure ! ;-))

Advertisements

Publié par

Jeune femme de 29 ans, curieuse de tout, portée par de multiples passions, je travaille dans l'humanitaire, pratique la photographie, compose des chansons, et adore lire et écouter de belles musiques. Internet addict, certains me définissent aussi comme une véritable geek ;-) Ce blog est le reflet d'une vie intérieure en recherche et renouvellement permanent. Grâce à lui j'espère insuffler à tous un peu de paix, de joie, et peut-être une façon de considérer nos vies autrement et initier quelques remises en questions!

36 Comments Join the Conversation

    • Merci beaucoup, je pense à créer une série d’articles de partages de choses sympa que j’ai vu/lu… 😉 Stories we tell vaut vraiment le détour j’espère que tu le verras !

      Répondre

  1. Eh oui pourvu que ça dure !

    J’aime beaucoup tes envolés joyeuses, ta sensibilité ainsi que ton regard sur le monde, neuf de sa force créatrice, c’est-à-dire dans cette foi de vouloir sans attendre, de savoir – le savoir qui fait foi – sans certitudes. Tes propos respirent tout ça et moi, ça me parle beaucoup. Il y a de ça dans certains films, simple mais profond, délicats et plein de finesses, de l’amour sans mièvrerie, ni cliché, pas de facilité, juste la délicatesse, celle de faire grandes ces petites choses, oser un regard tendre sur des détails de vie qui inspirent et transforment, petit à petit. Des cinéastes en font des films de ces petites choses, ces petits rien…

     » Quand vous êtes à court d’inspiration, d’envie, d’énergie, passablement agacé, fatigué…que faites-vous? Dites-moi quel est votre remède « feel good »?  »

    Ben moi je dors lol ! Les rêves sont mes aventures de vie quand la vie ne m’en offre plus : fatigue etc.

    La dernière fois que j’ai ressenti tout ça c’est dans le film  » Never let me go « . Un film qui m’a poursuivi, qui s’est prolongé – aussi grâce à la BO – et m’a plongé dans cette vision double où l’on regarde la vie normalement et on la regarde aussi avec le regard que l’on a eu pendant le film. Comme une box, une  » emotional box  » qu’on trimbale avec soi. 🙂

    Bonne journée. 😀

    Répondre

    • Oh la la j’ai l’impression que tu m’as bien cernée, ça me touche vraiment que tout ça puisse passer au travers de quelques lignes. Pour moi le virtuel a quelque chose de bien plus réel que certaines de nos relations quotidiennes…!

      Tu décris très bien ce que j’aime dans ces films, si tu en as d’autres dans le genre n’hésite pas à m’en conseiller je suis en recherche !! C’est vrai que Never let me go est un magnifique film dans le genre, j’adore ces films qui nous poursuivent bien longtemps après qu’on les aient vus..

      Quant au dodo comme remède, je connais aussi…ça m’arrive quand j’ai vraiment besoin de faire une pause, je comprends tout à fait que ça puisse aider 😉

      Belle soirée à toi !

      Répondre

      • [ Pour moi le virtuel a quelque chose de bien plus réel que certaines de nos relations quotidiennes…! ]

        Je suis bien d’accord avec ça ! 🙂

        Disons qu’il y a des films qui nous touchent à différents niveaux, de différentes façons et pour différentes raisons. Par exemple je ne peux pas dire que le film  » American history X  » ne m’a pas touché, bien au contraire il m’a beaucoup touché, mais pas de la même façon que  » Never let me go « , ça ne lui enlève aucune qualité cela dit. Un film que je conseille toujours quand on me demande quel film je peux conseiller c’est  » Collision « .

        Comme pour la lecture concernant les films mes goûts sont variés. Je n’en regarde plus trop pour la même raison que je ne lisais plus vraiment. Le dernier film que j’ai réussi à voir, hier, c’est  » Les temps Modernes  » de Charlie Chaplin. Il m’a aussi touché ce film, mais pas de la même façon que  » Never let me go  » bien entendu. Tout dépend de ce que l’on cherche.

        Ah ben tiens, j’ai un film que j’ai ajouté sur Youtube qui m’a bien touché aussi, c’est  » Samsara  » accessible ici si tu ne l’as pas vu : http://www.youtube.com/watch?v=FamVHvBOrts

        Je vais réfléchir à d’autres films mais déjà y a ceux dont je t’ai parlé. 🙂

        Belle soirée à toi aussi. 🙂

      • D’accord je vais faire des recherches sur tout ça, et oui j’ai vu samsara, magnifique !! (tout comme son 1er, baraka !) Ce film conduit vraiment à prendre du recul sur notre façon de vivre, certaines scènes sont assez bouleversantes.

        Merci !!!

    • oooh je comprends, ce n’est pas toujours évident d’en avoir près de chez soi, il reste toujours la solution internet mais ce ne sont pas les films qu’on trouve les plus facilement malheureusement…

      Répondre

  2. Tu m’as donné très envie de voir ce film, je note et espère trouver le temps d’y aller avant mon départ pour l’Inde…Merci et belle fin d’année à toi.

    Répondre

    • Quelle chance de partir là-bas, à défaut d’y aller, ce film m’a vraiment donnée l’impression d’être immergée dans l’ambiance locale. ça serait super que tu le vois avant de partir 😉 Si c’est le cas dis moi si tu as aimé !!

      Répondre

  3. Haha, j’ai très envie de voir ce film maintenant, surtout que l’ambiance des fêtes de fin d’année s’y prête merveilleusement !

    Répondre

  4. Ça fait un moment que je ne suis pas aller au cinéma, je me suis toujours demandée comment ça faisait de s’y rendre seule. J’aime beaucoup avoir la possibilité de pouvoir parler du film que j’ai vu après être sortie de la salle. Mais c’est une expérience a tentée !

    A ton article, on a envie de se laisser tenter par les deux films. Je sais que The lunchbox, j’en ai aperçu l’affiche en prenant les transports. Parfois, c’est pas mal d’aller voir d’autres films que les grosses productions. Mais j’avoue que je ne regarde pas beaucoup de film aussi.

    Répondre

    • C’est marrant il y a des petites expériences comme ça qu’on n’ose pas trop tenté, pourtant ça fait vmt du bien de bousculer nos habitudes aussi infimes soient-elles 😉 laisse toi tentée hihi et oui ça aide ces productions indépendantes ça c chouette aussi! Bon we 🙂

      Répondre

  5. Merci d’avoir partagé ton expérience et ton sentiment sur ce film. Moi, j’ai vu samedi « Mandela, un long chemin vers la liberté » en VF au Gaumont Aquaboulevard avec ma mère. Nous avons été très touchées et avons découvert des aspects méconnus de la vie de Nelson Mandela.

    Répondre

  6. Merci pour ce petit bijou, un de plus.
    J’ai vécu cette expérience une fois, l’homme que j’aimais, le premier, venait de me quitter et j’ai vu une affiche en errant dans les rueset en passant devant une salle : « une femme seule » avec Jill Clayburgh, renversante. Tout d’un coup ce que j’avais vécu, toute l’humanité l’avait vécue. Ce fut très réparateur. Jill Clayburgh nous a quittés il y a un an ou deux et j’ai repensé à mes 18 ans, et j’ai rendu hommage à cette actrice trop peu connue qui m’a donné la pichenette pour remonter la pente …

    Répondre

    • C’est exactement ça que j’ai voulu retranscrire ; il y a une universalité qui se dévoile par le cinéma (et d’autres canaux), et l’unité est telle que qqch en nous sait ce dont nous avons besoin et peut nous y conduire..c’est le côté « parfait » de la vie qui me touche bcp! 🙂

      Répondre

  7. Allo! Je ne sais pas si c’est ce moment de fin d’année qui s’y prête mais je suis moi aussi dans l’une de ces périodes ou rien ne me tente. Un peu comme si devant la toile vierge que me semble être la nouvelle année qui arrive, je ne savais trop de quelles couleurs m’emparer ! Comme toi, j’adore me glisser seule dans une salle de cinéma. Parce que d’une part, il y a de ces films pour lesquels je sais très bien que je n’arriverai à trouver personne pour m’y accompagner 🙂 Mais surtout, parce que seule, c’est un peu comme si le film s’adressait à moi de façon plus personnelle. Je suis bien d’accord que Sarah Polley a une façon bien personnelle de réaliser ses films. Savais-tu qu’elle avait aussi été le personnage principal des célèbres Contes d’Avonlea? (Ici au Canada, ces contes sont assez connus, écrits par le même auteur que la série Anne la maison aux pignons verts, Lucy Maud Montgomerry). J’ai moi-même connu Sarah Polley dans cette série. Elle est devenue une magnifique réalisatrice depuis !!

    Enfin, tout ce bla bla pour te souhaiter une magnifique année 2014 dans laquelle tous tes projets se réaliseront 😉

    Marie xx

    Répondre

    • Hello Marie, une très belle année à toi aussi !! je suis ravie que tu viennes blablater ici 😉 hihi Je ne savais pas pour les contes d’Avonlea, tu as piqué ma curiosité, je vais voir ça.. Quant à cette période où on attend, on a pas envie de grands choses..je pense qu’il faut pas tjs lutter, il vaut mieux laisser passer parfois. Il y a des cycles, et une nouvelle dynamique arrive ensuite, il faut savoir rebondir à ce moment là 😉 Bises et tous mes voeux encore une fois !

      Répondre

    • Coucou Yveline, j’ai vu ton email et j’ai retrouvé tes commentaires dans mes spams!! je sais pas pourquoi? Bref, c’est rétabli j’espère que ça marchera à l’avenir. Merci pour tes voeux, ça m’a beaucoup touchée ! Une très belle année à toi aussi, riche d’amour, de paix et de joie 🙂 bisous

      Répondre

  8. Pingback: Les délices de Tokyo ou le beau en toute simplicité | Les Sens Ciel ♡ Inspiring and positive blog

Leave a Reply

Required fields are marked *.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s